Bienvenue dans le blog de la CMIJ où vous pourrez trouver des informations sur nous et nos créations :)

Naissance d'un poisson hors de l'eau

Il y a des jours comme ça où, pris d'une envolée lyrique et romanesque, on est amené à ne plus considérer les choses de la même façon.

Des moments rares où l'on voit de nouveau Paris comme la ville des amoureux (c'est ce que pensait Edith Piaf en tout cas), où les pigeons crasseux ne nous apparaissent plus comme de vulgaires vecteurs de bactéries mais comme des oiseaux chantants et joyeux.
Une envolée de sentimentalisme qui, enfin, nous conduit à penser qu'une chose, même insignifiante aux premiers abords, peut être en réalité l'épopée d'une vie.

Ce qui s'est passé cette fin d'après-midi-là, en tout cas, en était une parfaite illustration...

Un temps splendide.
C'est comme ça qu'avait commencé cette journée de samedi. Rien de bien exceptionnel dans le ciel : Quelques petits nuages, mais pas assez pour cacher le soleil et rendre le temps maussade.
Qui aurait pu soupçonner qu'au milieu de toute cette ambiance presque champêtre (ce qui est bizarre pour un mois de Février...) allait naître un poisson.
Mais pas n'importe quel poisson...

Un poisson hors de son eau !

Un tel exploit et une telle réussite ne devait pas se faire sans sa part de difficultés et, il ne faut pas le cacher, les épreuves ont été durs, difficiles, presque insurmontables.
Mais c'est arrivé.
Malgré l'attente, malgré la sueur et les lamentations (pas encore le sang, mais tout de même !), malgré tout ça... Il était quand même venu au monde.

Et il avait de la chance ce poisson là, car il avait trois parents pour l'admirer. Autant de protecteurs qui, tels les héros fantastiques de la série Urgences, se sont pliés en quatre pour qu'il vienne en douceur et sans séquelles dans ce monde, aussi pourri soit-il !

Tour à tour médecin, parent puis sage-femme, chacun retenait son souffle durant cet accouchement en pleine nature, sur la petite estrade réservée aux musiciens en été (fête de la musique), au beau milieu du square du Temple.
Alors que l'un tenait fièrement dans ses mains les informations nécessaires pour le bon déroulement de cette naissance, en traduisant les fondements au pseudo-médecin-gynéco, une autre se chargeait de jouer les infirmières en apportant tout le matériel nécessaire.
Puis, après les cris désespérés et un second "crrr" tragique et particulièrement émouvant, vint l'instant d'angoisse lié à l'attente puis enfin la joie, le bonheur !

La naissance du poisson hors de l'eau !

Et ils étaient nombreux à l'acclamer avec enchantement, ce nouveau-né, des enfants qui tournaient autour de lui en chahutant, aux grands-mères qui, la seconde d'avant, s'amusaient à jouer les commères. Ils étaient tous présents pour lui.

La mère Violette avait enfin mis son premier enfant au monde, sous les yeux émus de ses trois autres parents qui toute fatigue disparue, se précipitèrent vers lui pour le cajoler et le regarder, avant de repartir, comblés, avec la mère sous la main et le nouveau-né exposé fièrement et glorieusement aux yeux de tous les riverains du troisième arrondissement de Paris.



Car personne ne peut rester indifférent à l'arrivée... Du tout premier badge...

2 commentaires:

Oscar a dit…

Ah ça m'avait manqué de lire un pavé lyrique ! :') Celui-ci est particulièrement joyeux et optimiste en tout cas. Ca fait du bien....

Jasrah a dit…

Un pavé lyrique c'est exactement ça xD ! Si je ne voulais pas me restreindre, j'en aurai écris encore plus. Mais bon, j'allais pas faire du blog de la CMIJ un blog de littérature lol.